Trois permanences de campagne de Fabien Roussel vandalisées : stop à la violence !

Ian Brossat

Écrit par
17 mars 2022

Trois permanences de campagne de Fabien Roussel vandalisées : stop à la violence !
Ian Brossat

Écrit par
17 mars 2022

Lundi, les locaux de campagne de Fabien Roussel à Rennes ont été vandalisés. Hier, c'était au tour de ceux d'Aubervilliers et de Paris 12e. Vitrines taguées, vitre cassée, voiture aux couleurs de la campagne saccagée.

Cet enchaînement ne doit assurément rien au hasard. Tout indique qu'il s'agit d'une opération concertée, à des fins politiques.

Nous porterons systématiquement plainte, à chaque fois que de telles dégradations seront constatées.

Manifestement, la campagne de Fabien Roussel dérange certains, parce qu’il redonne corps à une gauche populaire et républicaine, et incarne un vote sincère et utile à l’avenir.

Ces actes d’intimidations à 25 jours du premier tour, ne nous intimident aucunement : ils renforcent bien au contraire notre détermination à dessiner un nouveau chemin à gauche : les jours heureux pour la France et pour le monde du travail, la défense d'un République laïque, sociale, écologique, féministe.

Nous avons d’ores et déjà reçu le soutien de forces politiques attachées à la République et tenons à les en remercier.

Je souhaite que l’ensemble des candidates et candidats à l’élection présidentielle, attachés à la République, condamnent ces faits afin que la campagne puisse reprendre un cours digne du débat démocratique.

Ian Brossat, directeur de campagne de Fabien Roussel,
Le 17 mars 2022.