Investir dans l'industrie, une priorité !

Dans le cadre de son Tour de France, Fabien Roussel était ce jeudi en Sâone et Loire à la rencontre des salariés de Framatone et d'Industeel mobilisés pour la défense de leurs emplois et de leur outil de production.

Il s'est tout d'abord rendu à Gueugnon auprès des salariés de Framatone en proie à un plan social. Puis, au Creusot où il a rencontré les ouvriers d'Industeel dont le site est menacé de vente.

Il y a défendu sa vision d'une France réindustrialisée à partir de filières stratégiques, pour préserver la souveraineté nationale, l'emploi et promouvoir un système de développement respectueux de la planète.

fabien creusot

Non au grand déménagement industriel

La France a perdu plus de deux millions d'emplois industriels en trente ans. Ses capacités de production, ses savoir-faire ont ainsi été liquidés. En fin de compte, c'est la souveraineté de la France qui a été attaquée. La crise sanitaire a mis en lumière les faiblesses productives de notre pays. Les pénuries de masques, l'incapacité à produire son vaccin sont à l'image de l'affaiblissement industriel dramatique de notre pays. 

Rebâtir des filières industrielles, préserver et développer l'emploi, créer de nouveaux droits pour les salariés

La candidature de Fabien Roussel porte un projet ambitieux d'une France réindustrialisée autour de filières stratégiques comme le médicament, les transports ou encore l'énergie. Au Creusot, avec les salariés d'Industeel qui fournissent notamment le secteur de la défense et de l'énergie, Fabien Roussel a ainsi défendu l’ensemble de la filière industrielle du nucléaire, stratégique pour répondre aux besoins des populations, de notre économie, et relever le défi du réchauffement climatique, avec une énergie decarbonnée et pilotable.

Il a aussi développé ses propositions visant à interdire les délocalisations, offrir de nouveaux droits aux salariés dans la gestion des entreprises et créer un système de sécurité d'emploi et de formation.

Retrouvez sa prise de parole devant les ouvriers mobilisés.