COMMUNIQUE DE PRESSE - La France doit quitter le commandement militaire de l’OTAN

Nous célébrons aujourd’hui la journée internationale pour la Paix. Toutes les nations du monde devraient s’unir pour appeler aux règlements des conflits par les voies politiques, pour diminuer les budgets militaires, pour stopper la  prolifération de l’arme nucléaire. C’est tout l’inverse que nous observons. La crise des sous marins à propulsion nucléaire vendus à l’Australie l’illustre tristement.

La décision unilatérale de l’administration américaine de vendre des sous-marins à propulsion nucléaire à l’Australie, et de provoquer ainsi la Chine, est un acte extrêmement grave, nuisible pour la paix autant que méprisant pour la France et l’Europe.  Il remet en cause les traités de non-prolifération des armes nucléaires. En transférant ainsi une technologie construite autour d’un uranium hautement enrichi, les États-Unis créent un dangereux précédent. 

Cette trahison de l’administration Biden remet en cause fortement les choix stratégiques de la France en matière de défense. L’OTAN, depuis des années maintenant, encourage les tensions internationales, la militarisation des relations internationales et l'augmentation faramineuse des dépenses d’armement, tout en privant ses membres d'autonomie stratégique.  

Pour faire entendre la voix de la Paix, la France doit s’émanciper de l’OTAN et retrouver son indépendance en matière de défense et de politique étrangère. Je demande solennellement au Président de la République d’annoncer dès à présent le retrait de notre pays du commandement militaire de l’OTAN, que la France avait reintégré en 2009, à la demande du Président Sarkozy. Le bilan de ce retour dans l’OTAN, que nous avions dénoncé, est globalement négatif. 

 

Le choix des gouvernements des États-Unis, de l’Australie et du Royaume-Uni de créer un partenariat stratégique et nucléaire dans la zone Indo-Pacifique constitue d’ailleurs une violation de nombreuses règles et traités économiques, diplomatiques et militaires. C’est une véritable déclaration de guerre à la Chine, alors que tout devrait être mis en œuvre pour apaiser les tensions dans cette région du monde. Il n’a pas fallu longtemps à l’administration Biden pour renouer avec la désastreuse politique internationale de Trump, au mépris de ses partenaires et en provoquant ses adversaires !

Cet accord des Américains et des Britanniques avec l’Australie va aussi à l’encontre de toutes les relations commerciales normales. Il a été discuté pendant des mois dans le dos de la France et dans le plus grand secret. Le slogan nationaliste America First et le Brexit prennent ainsi tout leur sens. 

Cette affaire témoigne également  d’un dédain insupportable à l’égard des entreprises et des salariés français qui devaient construire les sous-marins destinés à l’Australie.  A Cherbourg, de nombreux ingénieurs et cadres australiens étaient déjà installés avec leur famille. D’autres devaient venir. Pour eux, comme pour toute notre économie locale et nationale, le coup est rude à encaisser.

Pour la France, qui devrait jouer un rôle d’apaisement dans cette région du monde, ce camouflet diplomatique est d’autant plus cruel qu’il est adressé par un allié historique. L’administration américaine choisit ainsi l’escalade militaire en faisant naviguer demain des sous-marins d’attaque à propulsion nucléaire, indétectables dans les grands fonds de la Mer de Chine. Après avoir quitté l’Afghanistan en laissant le régime des Talibans s’installer aux portes de la Chine, l’administration Biden, comme celle de Trump avant lui, monte d’un cran dans ses provocations. La France doit arrêter de soutenir les visées impérialistes et guerrières des Etats-Unis .

L’OTAN est un anachronisme datant de la guerre froide et n’a plus lieu d’être. En ce 21 septembre 2021, redonnons à l’ONU toute sa légitimité d'organiser la sécurité collective dans le monde pour faire respecter la Paix entre les nations. Mettons fin à la prolifération des armes nucléaires.